Confinement et télétravail, le bilan de l’équipe

Confinement et télétravail, le bilan de l’équipe

21 Mai Confinement et télétravail, le bilan de l’équipe

Temps de lecture : 9 min

Chers lecteurs,
Au mois de mars, nous vous parlions du télétravail dans notre article : « Télétravail, un nouveau mode de travail ». Nous vous présentions alors des méthodes pour s’organiser et rester efficace en travaillant à distance. Depuis, nous avons eu l’expérience du télétravail en confinement. Un travail à distance de longue durée qui contraste avec l’ambiance open space et le télétravail ponctuel auxquels nous sommes habitués chez Némésis studio. Chacun ayant vécu cette période différemment, nous trouvions intéressant de vous partager notre expérience.

Comment s’est organisé Némésis studio ?

Quelques jours avant le confinement officiel, Grégory, notre CEO, nous encourageait déjà à travailler en home office pour la sécurité de tous. Le télétravail fait parti de l’ADN de Némésis studio. Certains membres de l’équipe travaillent d’ailleurs très souvent, voir quotidiennement en télétravail. Il a donc été facile pour nous de passer du jour au lendemain au travail à domicile.

Organisation matérielle pour le télétravail :

Au niveau du matériel, nous n’avons pas eu trop de contraintes. En effet, nous travaillons sur des PC portables que nous relions à des écrans au bureau. On a donc tout simplement pris nos PC portables pour télétravailler. On a également fait en sorte que chacun dispose du matériel nécessaire pour travailler comme au bureau, à savoir : 2 écrans supplémentaires, un clavier, une souris, un téléphone, etc. Mais bon, comme on est une team de geeks, le matériel n’a pas vraiment été un problème.

Organisation fonctionnelle pour le télétravail :

Comme nous avons deux agences (Montreuil et Nevers), nous avons l’habitude de travailler à distance et disposons de toutes les infrastructures nécessaires pour pouvoir accéder à nos différents outils de travail. On a donc vérifié que tout le monde avait un VPN fonctionnel et tous les logiciels nécessaires au télétravail avant le confinement. Tout était OK pour traverser sereinement cette période de home office pour laquelle nous n’avions pas de date de fin.
Au début on pensait mettre en place un planning pour venir régulièrement au bureau à 2-3 mais quand les annonces du confinement sont tombées, on a bien compris que ce ne serait pas possible. Du coup, pour ne pas perdre nos habitudes et conserver l’esprit d’équipe, on a mis en place des pauses journalières en visioconférence via JitsyMeet et créé de nouveaux groupes de discussion sur Skype. D’après Axel, « c’était primordial que l’on continue à discuter ensemble même à distance afin de conserver la cohésion au sein de l’équipe. Concrètement, nous avons pu continuer à échanger, comme on le faisait auparavant, entre les membres de l’équipe pour l’avancement des projets mais aussi par le biais d’appels visio quotidiens afin de prendre des nouvelles de chacun. »
Sans dates de déconfinement, nous avons également dû trouver un nouveau domicile à notre équipe de Chief Happiness Officer, un petit groupe de crevettes qui prend plaisir à animer nos journées de travail depuis quelques temps. Heureusement, Maxime leur a proposé une coloc’ et elles ont accepté !

Comment l’équipe a-t-elle vécu cette longue phase de télétravail ?

Concernant le travail en lui-même, cette longue période n’a rien changé. Les projets ont continué sans coupure et nous sommes restés réactifs. Nous avons ainsi pu soutenir les différents professionnels de santé que nous comptons parmi nos clients et accompagner les entreprises pour qui le télétravail n’est pas habituel.
Concernant le télétravail durant le confinement, toute l’équipe ne l’a pas vécu pareil. On distingue en effet 3 groupes différents dans la team : ceux qui sont tout le temps en télétravail et pour qui cette période n’a pas changé grand-chose, ceux qui ont plutôt bien vécu cette longue période de télétravail et ceux ou plutôt celui qui a mal vécu cette longue période de télétravail.
Nous avons compilé tous nos retours dans les listes ci-dessous. Vous allez ainsi pouvoir découvrir les points positifs et négatifs que nous avons trouvé au télétravail en cette période inédite. Peut-être pourrez-vous également deviner qui de l’équipe a si mal vécu le télétravail confiné !

Les points positifs du télétravail pour Némésis studio :

Le gain de temps

Quand on ne vit pas à côté du bureau, les trajets peuvent vite devenir chronophage. Le télétravail permet alors de gagner un temps considérable à l’exemple de Arsène : « J’ai beaucoup apprécié de ne pas avoir à faire le trajet maison-boulot tous les matins et tous les soirs. Ça m’a permis de gagner à peu près une heure par jour pour me consacrer à des projets personnels. ».
Le gain de temps s’exprime également par le remplacement des rendez-vous chez les clients par des visioconférences. D’après Stéphane « C’est un gain de temps considérable de faire des réunions en visio avec les clients plutôt qu’en présentiel. On ne perd pas son temps dans les transports à l’aller et au retour. Aussitôt la réunion en visio terminée, on peut en avoir tout de suite une autre ou passer à autre chose. »

L’environnement de travail

Bien que nous disposions de bureaux bien équipés et confortables, certains ont apprécié de travailler dans un autre environnement de travail à l’exemple de Julie : « J’adore ma maison et pouvoir passer du temps dans l’espace bureau que j’ai décoré avec soin est un réel plaisir. Je peux profiter de la luminosité ambiante (il fait souvent nuit quand j’utilise ce coin) entourée d’objets et de plantes que j’adore. ».

La concentration

Bien que la concentration ne semble pas évidente pour tout le monde en télétravail, Arsène a noté : « Un des points positifs pour moi, c’est que vu que je travaille seul dans une pièce, c’est parfois plus simple pour se concentrer que quand il y a du monde autour. ».

L’organisation de son temps

Au bureau, nous avons généralement des horaires relativement fixes. Le télétravail offre plus de liberté sur l’organisation du temps de chacun. Maxime a d’ailleurs apprécié « la possibilité de pouvoir adapter un peu mieux ses horaires sans être tributaire de l’ouverture / fermeture du bureau. ».

Les bienfaits pour le portemonnaie et l’environnement

D’après Axel « d’un point de vue environnemental et économique, laisser sa voiture à la maison est un avantage considérable. » et en effet, moins de trajets en voiture permettent de réduire sa consommation d’essence mais aussi la pollution émise par le véhicule. On note également les économies réalisées pour le stationnement près des bureaux.

La liberté vestimentaire

Bien que chacun puisse s’habiller comme il le souhaite chez Némésis studio, le télétravail permet un peu plus de liberté. Ainsi Maxime avoue : « En télétravail, le port du pantalon est pour ma part devenu optionnel et je sais que je ne suis pas le seul (faites pas genre !). ». Julie ajoute « C’est vrai que je m’accorde également plus de liberté sur ma façon de m’habiller. J’ai ressorti un vieux jean troué ultra confort que j’adore et je porte des tongs.

Les points négatifs du télétravail pour Némésis studio :

Le manque de l’ambiance d’équipe

Toute l’équipe est unanime. Ne plus aller au bureau et passer du temps en réel avec les collègues est le point le plus négatif dans le télétravail. D’après Maxime « le manque de contact social avec les collèges est pour moi la pire chose ». Heureusement, nous avons mis en place nos visios quotidiennes mais cela ne remplace pas les échanges spontanés du bureau.

Le manque de productivité et de motivation

L’équipe est également d’accord pour dire qu’un manque de productivité et de motivation se fait parfois sentir mais comme le dit Mathilde « c’est plus dû à la durée de la période de télétravail liée à la situation actuelle ». Et en effet, en temps normal, le télétravail est source d’efficacité et de productivité. Julie a une explication : « Cette longue période de télétravail a été plus compliquée que la normal car on était en confinement. Je pense que ça a joué pas mal sur le moral de l’équipe car les journées se ressemblaient beaucoup et on n’avait pas accès à nos distractions habituelles. »

L’organisation plus compliquée

Pour la majorité de l’équipe, l’organisation n’a pas été compliquée car nous avions tout ce qu’il nous fallait pour travailler. Par contre Mathilde nous explique qu’elle a rencontré quelques difficultés pour tout ce qui est en lien avec l’administratif ou la comptabilité : « On ne dispose pas de l’ensemble des dossiers chez soi, il faut donc s’organiser pour regrouper tout ce dont on a besoin pour travailler convenablement avant de télétravailler. ».

Le manque de cadre de travail idéal

Dans notre article : « Télétravail, un nouveau mode de travail », on vous expliquait l’importance d’avoir un environnement propice, avec dans l’idéal un espace dédié au travail. Mais en confinement, il n’a pas été forcément facile d’avoir ce lieu propice. C’est ce que nous explique Maxime : « Dans mon cas j’étais coincé dans un 25m2 et mon cadre de travail n’était pas spécialement optimisé. ».

Axel quant à lui avait de la place mais « Ma connexion internet ADSL est beaucoup moins performante que la Fibre du bureau de Nevers ». Cela ne l’a pas empêché de travailler mais c’est quand même mieux quand Internet est rapide.

Pour Arsène, pas de problème de place ou d’internet : « ça me manque de ne plus pouvoir bricoler au fablab ».

Le télétravail quand on n’est pas seul

Composer avec ses proches en étant en télétravail n’est pas toujours évident. Adel nous explique : « Il y a eu des journées un peu sport avec les enfants. J’ai l’habitude de télétravailler mais pas de faire l’école à la maison et de surveiller les enfants en même temps. ».
On a également reçu quelques messages Skype incompréhensibles de la part de Julie « Désolée, mes chats trouvent mon clavier très confortable … ». Il faut donc également composer avec les animaux de compagnie quand on télétravail.

Suite à cette longue période de télétravail, l’équipe voit elle des améliorations à apporter pour de futures périodes de home office ?

L’équipe n’a pas vraiment trouvé de point à améliorer pour le télétravail. Arsène affirme « Je ne vois rien de particulier à améliorer, pour moi le travail se passe globalement dans les mêmes conditions. À la limite il faudrait que je me rachète une chaise de bureau, la mienne est moins confortable que celles du bureau quand on reste assis dessus toute la journée. ».

Est-ce que l’équipe souhaite réitérer l’expérience ?

La majorité des membres de l’équipes souhaitent refaire du télétravail mais pas sur une aussi longue période. Axel explique « Je serai totalement prêt à réitérer cette expérience de télétravail mais seulement quelques jours par mois. ». Pour Mathilde et Julie, le télétravail peut être pratique si on est contraint de rester quelque part sans avoir à poser de congés (ex : RDV avec des artisans, réceptions de gros colis, enfant malade, etc.) ou si on n’est pas très en forme.

Pour Maxime cependant la conclusion est différente « Après cette expérience, je ne pense pas avoir envie de retenter le télétravail. Dans ma situation actuelle, je n’y vois aucun intérêt si je n’y suis pas obligé. ».

Les conseils de l’équipe pour un bon télétravail

Le conseil d’Arsène

« Bien séparer le temps de travail et le temps perso »

Le conseil de Julie

« Se créer un espace dédié, confortable et où on se sent bien »

Le conseil de Mathilde

« Déjeuner, s’habiller, faire comme si on se rendait au travail pour être d’attaque. »

 

Suite au confinement, nous avons décidé de continuer le plus possible le travail à distance afin de se protéger les uns les autres. Chacun est libre d’aller au bureau s’il en a envie mais en nombre restreint et en respectant les gestes barrière. Nous attendons avec impatience la réouverture des bars et restaurants pour se retrouver en terrasse et faire un afterwork IRL.